Comment exposer un pissenlit devient un acte politique au Grand-Hornu

L’expo Nature Morte/Nature Vivante s’est ouverte au CID du Grand-Hornu. Elle interroge le rapport de l’homme à la nature. Découverte.

Ugo Petropoulos
Comment exposer un pissenlit devient un acte politique au Grand-Hornu
L’art contemporain permet d’exposer un pissenlit dans un musée. Mais derrière, il y a un message. ©Ugo PETROPOULOS

Nature morte est une expression apparue au XVIIe siècle, pour désigner un domaine de la peinture qui traite de la nature et fait référence à sa fragilité, son caractère éphémère. Dans le contexte actuel, ces termes prennent une autre dimension.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.