A Boussu, le PS renforcé alors qu’il perd 4%: les résultats des élections communales 2018

Le bourgmestre sortant Jean-Claude Debiève (PS) est en baisse, mais garde sa majorité absolue. La fusion Ecolo-cdH n’a pas eu d’effet. Agora gagne d’entrée 3 conseillers communaux, au détriment de la liste de Simone Frédérick (RC), en baisse.

A Boussu, le PS renforcé alors qu’il perd 4%: les résultats des élections communales 2018
Boussu ©BELGA

Les résultats

A Boussu, le PS reste largement en tête, mais en légère baisse. Il a obtenu 47,92% des voix (-4,22%).

La liste Echo, alliance entre Ecolo et le cdH, a réuni 15,71% des votesn soit à peu de choses près le score d’Ecolo en 2012. Echo a eu à pâtir de l’apparition d’une nouvelle liste: Agora, formée notamment d’anciens écologistes et menée par Cyril Mascolo.

Agora a décroché 11,28%. La liste RC de Simone Frédérick est en recul à 10,93% (-4,7%).

Le MR, victime de dissensions, divise son score par deux et se tasse à 4,62% (-4,64%). La moitié des voix a filé avec son ancien chef de file, sous la bannière J’existe, qui fait 4,36%.

Le PP est à 2,93% et la Droite à 2,22%.

Les sièges

Le PS garde une confortable majorité absolue puisqu’il décroche 16 sièges sur 25, gagnant même un siège alors qu’il est en recul en nombre de voix!

Echo est à 4 sièges, maintenant le poids d’Ecolo et cdH réunis en 2012. Agora décroche trois sièges et RC n’en a plus que deux.

Conséquence de l’éparpillement des votes à droite: le MR perd ses sièges et la droite n’a plus de représentation au conseil communal boussutois. Les guerres internes ont coûté cher...

La majorité

Le PS peut partir seul avec Jean-Claude Debiève comme bourgmestre. Il peut aussi choisir de s’associer avec Guy Nita, tête de liste Echo et qui faisait partie de la majorité sortante. Guy Nita qui a été auteur d’un bon score personnel.

Contexte

A Boussu, le bourgmestre socialiste sortant briguait un troisième mandat. Le septuagénaire aura pour concurrent Guy Nita, tête de liste Écho, cartel formé d’Écolo et de membres du cdH. Guy Nita était associé à la majorité absolue PS et a intégré le Collège communal à mi-mandat.

Ce qui a fortement déplu à certains jeunes élus écolos, qui se sont distanciés des anciens, siégeant comme indépendants. Cyril Mascolo, conseiller communal «dissident», a donc formé Agora, liste citoyenne à laquelle se sont joints d’anciens écologistes.

Cette guerre des verts pourrait leur porter préjudice, alors qu’en 2012 ils récoltaient trois sièges et étaient la 3e force politique du conseil communal. En embuscade, il faut aussi compter sur Simone Frédérick, dissidente PS qui avait récolté 4 sièges avec le Rassemblement Citoyen.

A droite, c’est l’éclatement: l’ancien chef de file MR Karl Delsarte vogue désormais dans la galère «Jexiste». C’est Nancy Derumier, qui a quitté puis retrouvé le MR, qui tirera la liste libérale. La Droite et le PP se présentent également.