À la Ferme de la Hutte à Ressaix, on conditionne de la paille de gille depuis plus de 30 ans (Vidéo)

Chaque année, plus de 1000 sacs de paille sont vendus aux gilles de toute la région.

Thomas Donfut
La famille Mathys de la Ferme de la Hutte conditionne de la paille depuis plus de trente ans.
La famille Mathys de la Ferme de la Hutte conditionne de la paille depuis plus de trente ans. ©Thomas Donfut

Pour être un bon gille, il faut évidemment un beau costume, un masque, une apertintaille, des sabots, des barrettes, des oranges, un panier etc... Mais que serait un gille de Binche sans paille à bourrer sous son costume ? Quasiment rien. Depuis plus de trente ans, la Ferme de la Hutte à Ressaix fournit les Binchois mais aussi tous les gilles de la région, en paille spécifiquement faite pour que le Carnaval se passe au mieux. “C’est de la paille d’escourgeon qui est privilégiée car elle est plus douce, plus souple que de la paille d’avoine par exemple”, nous confie Frédéric Mathys, agriculteur. “Dès le mois de décembre, nous commençons à préparer les sacs de paille récoltée en juin/juillet et certains gilles viennent déjà se fournir en début d’année pour éviter le rush des derniers jours qui sont toujours, c’est le cas de le dire, folkloriques.”

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...