Dimanche de soumonce à Binche: le code orange oublié dans de nombreux cafés

La police a dû intervenir pour rappeler les règles sanitaires aux fêtards.

G.La
Dimanche de soumonce à Binche: le code orange oublié dans de nombreux cafés
©BELGA

En temps normal, les Binchois auraient célébré la soumonce en musique ce dimanche avant le grand sacre des Jours Gras. Mais le pays ne connaît toujours pas des temps normaux avec un baromètre corona qui affiche un code orange. Ce qui implique quelques règles sanitaires que pas mal de monde semble avoir oubliées dans la Cité du Gille.

L'horeca a tout de même connu quelques assouplissements. Il n'y a plus d'heure de fermeture. Les clients peuvent consommer debout. Mais le port du masque reste de mise pour le personnel. Et le CST est toujours nécessaire pour consommer à l'intérieur des établissements. Dimanche soir à Binche, de nombreux amoureux du folklore se sont laissé emporter par l'effervescence et semblent être passés en mode soumonce, sans grand souci des règles sanitaires. Officiellement, les festivités sont pourtant annulées. La police a donc dû intervenir pour veiller au respect des normes toujours en vigueur. À l'heure d'écrire ces lignes, des PV seraient dressés dans bon nombre de cafés du centre-ville. Quatre établissements ont déjà été verbalisés.

Cette semaine, le président de l'ADF a adressé une lettre ouverte au Premier ministre et aux ministres-présidents de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour leur demander d'abandonner le CST avec l'ultime espoir de pouvoir annuler l'annulation du carnaval. Pedro Facon, le commissaire corona, a par ailleurs déclaré que le baromètre pourrait passer au jaune fin février ou début mars. De quoi raviver les espoirs de carnaval dans la Cité du Gille. Mais les espoirs restent minces pour l'heure. Surtout, c'est encore l'orange qui domine. Ce que la police de Binche-Anderlues a dû manifestement rappeler ce dimanche soir.