Des photographies pour se souvenir

Au-delà des nuages propose gratuitement de photographier les bébés décédés. Si le projet ne fait pas l’unanimité, il a déjà aidé de nombreux parents à faire leur deuil.

F.G

«Même après plus de 60 séances photos, on rentre encore en pleurant mais on doit se focaliser sur le bien que nous avons pu faire» témoigne Aurélie Flamant, photographe pour l'ASBL «Au-delà des Nuages.» Créée depuis trois ans déjà, l'ASBL a démarré en Flandre et est maintenant présente dans toute la Belgique. Plus d'une centaine de photographes proposent leurs services gratuitement pour offrir de belles photos aux parents endeuillés. «Nous venons dans les 24 h après la naissance, témoigne Aurélie Flamant. En concertation avec les parents, nous regardons s'ils veulent être présents pendant la séance ou non. Si oui, elle aura lieu dans la chambre de la maman, à l'hôpital, avec le papa.» L'idée peut étonner mais elle aide dans le processus du deuil. «Nous ne demandons jamais de prendre des positions et de faire un sourire à l'objectif mais plutôt de profiter de chaque moment, de caresser le bébé et pour eux cela devient souvent un moment magique, un moment d'adieu.» Son petit visage, ses pieds, ses doigts, les photos permettent de reconnaître l'enfant, «il a vraiment existé». L'ASBL est également présente en néonatalogie. «Ma toute première fois dans ce service était très difficile. Les parents disaient adieu à leur fils, qu'il pouvait s'en aller, qu'ils étaient fiers de lui, qu'il s'était battu,. Je pensais à mon propre fils et j'ai commencé à pleurer derrière mon appareil» se souvient la photographe.