Il provoque les passants avec un pistolet à billes à Mons : 1 an de prison assorti d’un sursis

Intercepté par les services de police et emmenée au commissariat, le prévenu avait commencé à hurler et à se rebeller.

Margaux Piron
 Le prévenu est bien conscient qu’il aurait été préférable de poursuivre sa route plutôt que de sortir son pistolet à billes!
Le prévenu est bien conscient qu’il aurait été préférable de poursuivre sa route plutôt que de sortir son pistolet à billes! ©-eda

Le 5 février 2021, alors qu’il était assis sur un banc, Youri (prénom d’emprunt) avait menacé les passants avec un pistolet à billes. Le tribunal correctionnel de Mons a récemment prononcé une peine d’un an de prison assortie d’un sursis probatoire pour une durée de 3 ans à son encontre.

Une fois intercepté par les services de police et emmenée au commissariat, le prévenu avait commencé à hurler et à se rebeller. ” Je me droguais beaucoup à cette époque”, a poursuivi Youri. “Depuis deux ans, je ne consomme plus. J’ai eu un véritable déclic”, avait-il déclaré.

Le 17 novembre 2020, jeune homme de 25 ans avait également commis des faits similaires mais cette fois-ci, avec un mateau. Il avait effectivement donné rendez-vous à un couple qu’il connaissait dans la région de Mons.

À leur arrivée, Youri avait sorti un marteau de son sac en menaçant l’homme qui était parvenu à le désarmer. Loin de s’imaginer un tel retournement de situation, le prévenu avait rapidement pris la fuite.

Trois jours après ces faits, Youri a bénéficié d’une suspension du prononcé dans le cadre d’un dossier en matière de vol…

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...