La ville de Mons n’envisage pas les feux d’artifice à bruit contenu

En cette période de fêtes, certains citoyens s’y étaient montrés favorables.

Emeline Berlier
La ville n'envisage pas d'alternative au traditionnel feu d'artifice.
La ville n'envisage pas d'alternative au traditionnel feu d'artifice. ©AVPRESS

Le débat a une nouvelle fois enflammé la toile, en cette période de fin d’année et de festivités. Dans plusieurs communes en effet, le passage à l’an neuf aurait dû être fêté au son des feux d’artifice. À Mons, les conditions météorologiques – et notamment les fortes rafales de vent – auront eu raison de la tradition. Une aubaine pour la cause animale et ses défenseurs. Chaque année, les bruits de détonation provoquent en effet l’agitation, le stress ou la fugue des chiens, chevaux, bovins et autres oiseaux, et, dans les cas les plus dramatiques, leur décès, à la suite de crise cardiaque.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...