Le prix de l’immobilier continue d’augmenter en région du Centre

L’augmentation est particulièrement forte à Morlanwelz, Binche et Chapelle-lez-Herlaimont.

Thomas Donfut
Immobilier agence vente prêt banque hypothèque maison logement
Le prix médian des maison a augmenté de plus de 15% en Région wallonne en deux ans. ©Jean Luc Flemal

Entre le troisième trimestre de 2020 et de 2022, en région Wallonne, le prix médian d’une maison 2 ou 3 façades est passé de 156 000 à 180 000 euros soit une augmentation de 15,4 %. Pour les maisons 4 façades, l’augmentation est encore plus importante avec des prix passés de 256 000 à 295 000 euros (+17,5 %).

La région du Centre n’est pas en reste et même si nous n’avons pas séparé les chiffres entre maisons 2 ou trois façades et 4 façades, l’augmentation reste importante.

C’est ainsi à Morlanwelz qu’elle est la plus impressionnante (+36,6 %). Dans la Cité de l’enseignement, le prix médian des maisons était, au troisième trimestre de 2020 à 139 000 euros pour passer à 190 000 euros en 2022.

Chez leurs voisins de Chapelle-lez-Herlaimont, l’augmentation n’est pas si élevée mais se porte tout de même à 18,8 %, talonnée directement par Binche (17,8 %) et Soignies (11,1 %).

La Louvière (9,6 %), Braine-le-Comte (8,8 %) et Ecaussinnes (6,9 %) suivent tandis que Manage ferme la marche avec 2,7 % d’augmentation.

À Seneffe, par contre, le prix médian a par contre baissé de 4,8 %.

C’est à Soignies et Braine-le-Comte que le prix médian des maisons est le plus élevé avec 250 000 et 245 000 euros. Au Roeulx et à Seneffe, le prix médian du troisième semestre s’élève à 225 000 euros. Suivent Ecaussinnes (208 500) Morlanwelz (190 000 euros), Manage, Chapelle et La Louvière (170 000) et enfin Binche (165 000).

À noter que les données d’Estinnes étaient absentes des chiffres fournis par Statbel et que celles du Roeulx étaient incomplètes.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...