Mons-Centre: Bilan positif pour la campagne de sensibilisation aux encombrants menée par Hygea

Les citoyens semblent moins confus lorsqu’il s’agit de distinguer un encombrant d’un déchet ménager.

Emeline Berlier
Hygea dresse un bilan positif de sa campagne concernant les encombrants.
Hygea dresse un bilan positif de sa campagne concernant les encombrants. ©D.R.

Malgré les communications régulières sur le sujet, l’intercommunale Hygea constatait il y a peu qu’une certaine confusion régnait dans le chef des citoyens quant à la définition d’un encombrant. Face à cette difficulté, une campagne de sensibilisation était menée sur un mois, avec pour objectif que chacun puisse différencier un encombrant qui fait l’objet d’une filière de tri spécifique et qui doit être déposé au recypark et un déchet ménager, qui doit être placé dans un sac-poubelle. Ce rappel semble avoir porté ses fruits.

L’intercommunale tire en effet un bilan positif de ce mois de sensibilisation. “Les résultats, très satisfaisant pour l’environnement, et l’implication des citoyens dans cette démarche de tri sont à saluer”, communique Hygea. “Après quelques semaines, nous avons constaté une certaine augmentation de la conformité des déchets. Sur le terrain, les préposés ont la satisfaction d’avoir eu un impact environnemental positif. Nous les remercions d’ailleurs pour l’accompagnement et la pédagogie développée dans le cadre d’un changement d’habitude alors qu’ils sont porteurs d’une consigne.”

Une poubelle témoin efficace

Pour mener à bien cette campagne, une poubelle “témoin” avait été placée dans chaque recyparc. Ce gabarit permettait aux citoyens de vérifier si le déchet qu’ils déposaient est un encombrant ou non. Si le déchet ne rentrait pas dans la structure, les citoyens pouvaient le déposer dans le conteneur. À l’inverse, il devait être repris et placé dans un sac-poubelle. “Cette poubelle témoin ainsi que le flyer explicatif ont permis aux préposés sur les recyparcs d’expliquer clairement et rapidement cette consigne qui n’est pas neuve en Wallonie.”

Et de poursuivre : “Nous souhaitons positionner cette campagne comme un outil en vue d’une règle qui sera désormais appliquée sur tous les recyparcs. Outre cet objectif, l’intercommunale, via cette campagne, souhaite développer une dynamique générale positive qui tend vers un objectif de conscience environnementale.” Encouragée par les bons résultats obtenus ces dernières semaines, l’intercommunale entend poursuivre et relancer régulièrement la campagne, et rappelle que ce règlement est valable toute l’année.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...