Boucle du Hainaut: «Le moment est venu de trancher» selon le ministre Borsus

" Le moment est venu de trancher, ce qui sera fait dans les toutes prochaines semaines ". Ce sont les mots du ministre wallon de l’Aménagement du territoire à propos de la décision wallonne sur le projet de Boucle du Hainaut, ce projet controversé d’Elia.

Belga
 -
- ©L'Avenir - F.H.

La décision wallonne concernant le projet de Boucle du Hainaut, ce projet controversé d’Elia qui prévoit la construction d’une ligne haute tension allant d’Avelgem à Courcelles, est imminente. "Le moment est venu de trancher, ce qui sera fait dans les toutes prochaines semaines", a assuré le ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Willy Borsus, interrogé sur le sujet par le député socialiste Laurent Devin, mardi, en commission du parlement régional.

Disposant désormais "de l’ensemble des contributions scientifiques et des consultations nécessaires", le ministre a demandé à son administration une analyse finale des options ouvertes. "Sur base de ce rapport attendu fin novembre ou début décembre, je prendrai une décision qui demandera ensuite quelques semaines pour être finalisée juridiquement", a-t-il expliqué.

La Wallonie emboîtera ainsi le pas à la Flandre dont le gouvernement s’est prononcé, le 10 novembre dernier, dans le dossier Ventilus, le projet de ligne à haute tension qui doit acheminer à l’intérieur des terres l’électricité produite par les éoliennes offshore en mer du nord.  Cette ligne, étroitement liée à celle de la Boucle du Hainaut, se réalisera par voie aérienne, a décidé l’exécutif flamand.

"Dès cette information connue, j’ai demandé une réunion de concertation avec nos homologues flamands pour bien cerner leur position. Elle devrait avoir lieu tout prochainement", a encore indiqué Willy Borsus.