La Ville de Binche veut passer au vert : "39 000 euros d’économisés par mois grâce à la coupure de l’éclairage public" (vidéo)

En ces temps difficiles sur le plan énergétique, la Ville de Binche a mis tout un tas d’actions à court et à long terme pour réduire l’empreinte énergétique de l’entité.

Thomas Donfut
La Ville de Binche a fait l'acquisition de 7 vélos électriques destinés à son personnel communal.
La Ville de Binche a fait l'acquisition de 7 vélos électriques destinés à son personnel communal. ©Thomas Donfut

rien de politique dans les termes mais dans les faits, la Ville de Binche se veut de plus en plus verte. Premier élément qui prouve la volonté des élus communaux l’achat récent de 7 vélos électriques destinés au personnel communal appelé à se déplacer dans l’entité pour diverses missions. Ils pourront désormais emprunter un vélo électrique pour ce faire. "Comme pour les ménages, l’énergie fait partie des préoccupations de la gestion d’une ville comme celle de Binche", a commenté Laurent Devin, bourgmestre. "C’est pour cela que nous avons mis en place toute une série de mesures pour en économiser le plus possible, certaines déjà décidées avant l’éclatement de la crise énergétique."

Ainsi, rappelons par exemple que la Ville mène une politique de remplacement de son éclairage public depuis plusieurs années déjà, que 11 des 17 implantations scolaires sont pourvues de panneaux photovoltaïques et que le nouveau bâtiment des Académies sera complètement passif et donc pensé pour réaliser des économies d’énergie. "La rénovation de la piscine va également dans ce sens avec plus de 2 millions d’euros investis. Lors de sa réouverture, la température extérieure mais aussi du grand bassin sera en outre diminuées d’un degré."

Laurent Devin est déterminé à rendre Binche plus verte.
Laurent Devin est déterminé à rendre Binche plus verte. ©Thomas Donfut

Du point de vue plus pratique, depuis le début de la crise, des mesures supplémentaires ont été prises notamment su le plan de l’éclairage public. En plus des mesures prises en collaboration avec ORES, la Ville avait diminué l’intensité de son éclairage public là où c’était possible et avait aussi éteint l’éclairage des monuments patrimoniaux comme l’Hôtel de Ville ou les Remparts. "Désormais, ces derniers seront éteints comme l’éclairage public c’est-à-dire de minuit à 5h du matin. Les économies réalisées grâce à cette fermeture de l’éclairage publique la nuit représentent 39 000 euros d’économisés par mois soit un peu moins de 200 000 euros jusqu’en mars."

Les 60 bâtiments communaux possédant une chaudière ont fait quant à eux l’objet d’un audit. "Nous remplacerons au fur et à mesure toutes ces chaudières en fonction de leur taille, leur fiabilité, de leur état et en essayant d’anticiper les pannes plutôt que les réparer."

La Ville va également procéder, dans ses aménagements futurs, au verdissement de ses espaces publics, notamment sur la place de Leval (Saint-Pierre) qui va devenir en partie un parc urbain.

En plus des vélos électriques évoqués ci-dessus, la Ville a acquis ces dernières années plusieurs véhicules communaux électriques. "On sait que de tels véhicules sont actuellement plus chers que des véhicules à moteurs thermiques et nous essayons de trouver des véhicules plus petits lorsque c’est possible et lorsque nous désirons en remplacer."

Toujours dans le cadre des véhicules électriques, les prochains défis de la Ville de Binche seront les mêmes que de nombreuses communes et villes, celui de trouver des solutions pour multiplier les bornes de recharge sans empiéter sur l’espace public.