Seneffe : des véhicules déclassés trop tôt et vendus au rabais par la commune ?

À l’enquête concernant la fraude à la carte essence se rajoute celle de véhicules communaux vendus au rabais par la commune.

Thomas Donfut
La vente de véhicules communaux est actuellement étudiée par les enquêteurs. (photo d'illustration)
La vente de véhicules communaux est actuellement étudiée par les enquêteurs. (photo d'illustration) ©Richard Villalon - stock.adobe.c

Nous vous l’annoncions ce mardi, l’enquête sur la fraude à la carte essence au sein de l’administration communale de Seneffe a pris un nouveau tournant avec l’arrestation et l’inculpation de deux anciens membres du personnel communal. Si ces derniers ont été libérés sous condition, les charges retenues contre l’un d’entre eux, celui qui avait des responsabilités au chantier communal, risque également d’être inquiété pour le déclassement et la vente de véhicules communaux à (trop) bon prix selon le conseiller communal Michaël Carpin qui a exposé les faits lors du dernier conseil communal. "J’ai analysé les transactions concernant des véhicules communaux depuis le début de la mandature et j’ai pu constater des irrégularités dans la revente de véhicules", nous a confié l’élu PS. "En tout, dix véhicules ont été déclassés puis revendus depuis le début de la mandature mais jamais une facture n’a été établie. De plus, de la décision de déclassement jusqu’à la vente du véhicule, tout passait par la même personne ce qui peut poser des questions éthiques et relève d’un dysfonctionnement grave selon moi."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.