Dour : Il tire au pistolet à billes pour protéger son fils

Conscient que la situation aurait pu mal tourner, Fred a sollicité son acquittement.

Margaux Piron
Le jugement sera prononcé le 6 décembre prochain.
Le jugement sera prononcé le 6 décembre prochain. ©D.R.

Présent à la barre du tribunal correctionnel de Mons, Fred (prénom d’emprunt) devait s’expliquer à la juge Neroni pour avoir détenu un pistolet à billes le 20 décembre 2021 dans l’entité de Dour.

Lors de l’instruction d’audience, le prévenu a invoqué la légitime défense. "Mon fils était en danger face à une bande de malfrats, j’ai voulu le protéger".

Conscient que la situation aurait pu mal tourner, Fred a sollicité son acquittement même s’il est déjà connu de la justice pour des faits de coups et blessures.

Le représentant du ministère est bien conscient que c’était une réaction à une situation d’urgence mais ne peut pas concevoir l’acquittement du prévenu étant donné que la prévention est clairement établie. Il ne s’oppose toutefois pas à une mesure de faveur.

Le jugement sera prononcé le 6 décembre prochain.