L’Université de Mons renforce son attention envers la santé des Hainuyers

La fondation Raoul Warocqué doit permettre de soutenir la recherche ou encore de renforcer les collaborations.

Emeline Berlier
L’Université de Mons renforce son attention envers la santé des Hainuyers

La Province de Hainaut, la plus peuplée de Wallonie et la seconde du pays, rencontre d’indéniables difficultés sociales qui impactent la santé des personnes déjà économiquement fragilisées. Ainsi, le taux de mortalité est en Hainaut 5 % plus élevé qu’en Wallonie et 17 % qu’en Belgique. L’espérance de vie pour les hommes y est de trois ans plus courte qu’en Belgique et, pour les femmes, de 18 mois que sur le reste du territoire. En Hainaut, plus qu’ailleurs donc, le défi sanitaire est de taille.

Bien consciente de cette réalité, la Fondation “Raoul Warocqué pour la recherche médicale en Hainaut” entend placer la santé des Hainuyers au cœur de ses priorités. “L’Université de Mons mais aussi l’ensemble de la Province disposent désormais d’un outil efficace consacré à la préservation et l’amélioration de la santé des Hainuyers”, communique l’UMons.

Encourager et soutenir la recherche

“Depuis la création de sa Faculté de Médecine il y a cinquante ans, l’UMons joue un rôle majeur dans le domaine de la Santé, que ce soit au travers des formations de qualité qu’elle dispense ou via ses recherches de pointe – menées seules ou au travers de collaborations fortes déjà existantes avec le réseau hospitalier – dans les secteurs de la médecine mais aussi de la pharmacie et des sciences biomédicales."

En se dotant de la fondation Raoul Warocqué, l’UMons entend soutenir la dynamique de la recherche dans les domaines de pointe et, d’autre part, créer les conditions pour une recherche d’excellence dans la province de Hainaut. Elle désire aussi encourager l’intérêt pour la recherche auprès des jeunes médecins et des paramédicaux en décernant des bourses et mandats de recherche à des équipes actives dans les hôpitaux hainuyers ou dans le cadre des programmes de recherche initiés par des membres de ces institutions.

“Cette Fondation va nous permettre de renforcer considérablement l’ensemble des actions que l’UMONS mène dans le domaine de la santé. Elle va aussi contribuer à intensifier nos collaborations, déjà nombreuses et fructueuses, avec le monde médical et le secteur hospitalier où nous sommes déjà bien présents en Hainaut”, assure Philippe Dubois, Recteur, qui couple cette initiative avec la demande d’obtention du Master en médecine en Hainaut récemment déposée.

Concrètement, les financements collectés sous forme de dons ou autres seront affectés sur le terrain à des projets visant à améliorer la qualité des soins de santé et renforcer encore l’expertise des praticiens au service des citoyens. “Les donateurs contribueront ainsi à lutter contre la survenance de pathologies en lien indirect avec les difficultés sociales telles que l’obésité, les maladies cardiovasculaires, le diabète… mais aussi aux aspects liés à la prévention et aux assuétudes. Ils participeront à l’acquisition d’équipements de pointe visant l’innovation de la recherche pour les soins aux patients ou à des projets de recherche plus fondamentale. ”


À la recherche de soutiens financiers

Les personnes désireuses de soutenir le projet peuvent faire un don sur le compte géré par l’Université de Mons.

IBAN : BE36 0910 0987 0181

BIC/Swift : GKCCBEBB

Nom du compte : Patrimoine de l’Université de Mons

Adresse : Place du Parc, 20 – 7000 MONS

Communication : Don Fondation Raoul Warocqué