90 policiers mobilisés pour sécuriser la Braderie de Boussu

Ils seront aidés par deux policiers français, qui faciliteront le contrôle des résidents venant d’Outre-Quiévrain.

Arnaud Lacroix
90 policiers mobilisés pour sécuriser la Braderie de Boussu

C’est le branle-bas de combat dans le centre-ville de Boussu, qui s’attend à accueillir des milliers de personnes à l’occasion de la traditionnelle Braderie, événement qui gagne en ampleur d’année en année. Un succès qui s’explique notamment par une affiche musicale populaire, notamment en soirée.

Bien que ce sera l’esprit de famille qui dominera les festivités ce week-end à Boussu, la Police Boraine, à son habitude, ne laisse place à aucune incertitude, en mettant des moyens conséquents pour la sécurisation de l’événement.

Ainsi, ce seront quelque 90 policiers qui seront mobilisés tout au long du week-end. "Nous allons également placer 5 caméras fixes temporaires disposées en des lieux dits stratégiques afin de sécuriser l’événement mais également ses alentours", communique la zone de police. "Ces caméras placées pour l’occasion sont bien entendu reliées à notre centre de vidéosurveillance et ce au même titre que nos caméras urbaines."

Enfin, ce week-end sera également marqué par une collaboration internationale. Deux représentants de la Police Nationale Française, issus de la Circonscription de Valenciennes, seront présents ces samedi et dimanche. "En effet dans le cadre de la coopération internationale et conformément aux accords signés entre les deux pays, des collaborations peuvent être mises sur pied de façon à lutter contre la criminalité transfrontalière. Lorsqu’ils sont présents sur notre territoire et dans le cadre d’une collaboration ou de patrouilles mixtes, les policiers français bénéficient des mêmes compétences que leurs homologues belges. Leur présence permet également la consultation des bases de données françaises, un plus dans le cas de contrôle de résidents français", conclut la Police Boraine.