Un chauffeur du TEC menacé d’une arme blanche: grogne et trafic perturbé à Mons

Les syndicats ont lancé un mouvement de grogne spontané.

Belga
 Illustration
Illustration ©BELGA

Un mouvement d’humeur au sein du personnel du service TEC paralyse fortement le trafic des bus en région montoise ce jeudi. Mercredi soir, un chauffeur assurant la ligne Mons-Ghlin a été menacé par deux individus dont l’un portait une arme blanche. Une enquête de police est en cours.

"Mercredi soir, le chauffeur sur la ligne de Ghlin a dû faire une manœuvre d’évitement car un automobiliste ouvrait sa portière. Cela n’a pas plu à un automobiliste qui l’a pris en grippe. Deux hommes sont descendus de l’auto et l’un portait une arme blanche. Menacé, le chauffeur a pris la fuite, il n’est pas blessé mais fortement choqué", a-t-on appris de source syndicale. 

En front commun, les syndicats ont lancé un mouvement de grogne spontané, paralysant une partie du trafic des bus en région montoise. Sur son site internet, le TEC met à jour régulièrement les lignes qui sont touchées par ce mouvement d’humeur. 

Le trafic reprendra son cours normal dès vendredi.