Mons: pour son retour, le Festival au carré prend l’air

L’événement quitte le Carré des Arts pour envahir la ville et l’espace public.

U.P.
Mons: pour son retour, le Festival au carré prend l’air

Sauf catastrophe nucléaire, le Festival au carré fera son grand retour du 1er au 10 juillet à Mons, après deux annulations pour cause de crise sanitaire. Suite à ce hiatus forcé, l’équipe organisatrice de Mars a décidé d’apporter quelques nouveautés à l’événement, tout en conservant ce qui fait son identité. "Les lignes de force sont inchangées, cela reste un rendez-vous multidisciplinaire et c’est ce qui fait notre spécificité. On retrouve de la musique, actuelle et classique, du théâtre, du cirque, de la danse, des spectacles jeunes public", résume Philippe Degeneffe, directeur du Manège.

Au rayon nouveautés, deux changements importants sont à signaler. Tout d’abord, le centre névralgique du festival déménage du Carré des Arts au Théâtre du Manège. Qui devient le lieu de rendez-vous pour boire un coup, acheter ses billets ou attendre ses camarades... "Durant cette pause, nous avons pris le temps de réfléchir à l’identité du festival et, parmi les changement, il y avait la volonté de sortir de nos murs pour aller plus dans la ville." Le carré des arts ne se prêtait pas trop à cette nouvelle vision du festival. Autre raison: la fameuse bâche qui recouvre la cour de l’école Arts² lors du festival arrive en fin de vie "et elle ne sera pas remplacée pour des raisons budgétaires."

Deuxième changement, c’est justement une importante programmation en plein air et dans l’espace public. "On investit la ville. Auparavant, le festival était concentré au Carré des Arts et au Manège." En cette année particulière de redémarrage de la culture, "nous avons voulu créer une rupture", poursuit Philippe Kaufmann, coordinateur artistique chez Mars. "Nous voulions casser les habitudes liées au festival et nous n’avons pas voulu faire une prolongation de la saison, qui a été particulièrement dense." Alors que d’habitude, c’est le public qui se déplace dans les salles, "nous avons voulu créer le mouvement inverse que d’habitude et envoyer les spectacles au public dans la ville, déposer aux Montois des spectacles lumineuses, joyeuses, comme une invitation aux retrouvailles."

Parmi les propositions plein air, citons notamment un spectacle déambulatoire au Parc du Beffroi, du théâtre dans la cour de la Maison Folie, du 106 ou au Manège de Sury, du cirque dans la Cour du Carré des Arts, qui ne sera donc pas totalement désertée, et dans le jardin du Mayeur, de la danse au parc du Waux Hall…

Le point d’orgue se déroulera le 9 juillet où six animations et spectacles animeront le site de la cascade d’Hyon pour une journée familiale et acrobatique, avec une compagnie de funambule qui tirera sa corde d’acier au-dessus de la Trouille.

Ne reste plus qu’à croiser les doigts que la météo ne jouent pas des tours. Si tel devait être le cas, la programmation dans les différentes salles de spectacle reste suffisamment dense pour contenter les curieux.

Programmation: https://surmars.be/evenement/festival-au-carre-2022/