Mons à l’affiche de l’Eurovision

Mehdi Semoulin a tourné le clip de "Miss You" qui représentera la Belgique à l’Eurovision. À Mons.

Ugo Petropoulos
Mons à l’affiche de l’Eurovision

Dans la région de Mons, la réputation de Mehdi Semoulin n’est plus à faire. Sa société de production Magicowl a pignon sur rue et des artistes tels que Henry PFR, Lubiana, Suarez… lui ont confié des singles à mettre en images. Le jeudi 10 mars, marque à coup sûr un tournant dans la carrière du réalisateur avec la mise en ligne du clip de Miss You, la chanson de Jérémie Makiese, vainqueur de The Voice, qui représentera la Belgique lors du concours Eurovision de la chanson en mai prochain à Turin. Car un clip à l’Eurovision, c’est un potentiel de vues qui se compte en millions.

Mehdi Semoulin met donc les pieds dans une autre dimension. "Universal a fait appel à plusieurs réalisateurs et je leur ai fait une proposition de synopsis. Le label a été interpellé par ma vision de la chanson et a voulu que l’on travaille ensemble." Mehdi a imaginé un voyage dans la tête de Jérémie avec différents tableaux représentant des aspects de sa personnalité et a fait l’allégorie de ses émotions. "Il y a des codes couleurs dans le clip les représentant: le blanc c’est la lumière, le noir c’est la part d’ombre et le rouge c’est l’ambiguïté."

De la Collégiale au Théâtre Royal

Pour souligner ces émotions, Jérémie danse dans différents endroits, comme un édifice religieux… qui n’est autre que la Collégiale Sainte-Waudru. Même si le commun des mortels ne s’en rendra pas compte, le clip est 100% montois, le réalisateur ayant choisi différents lieux emblématiques de la cité du Doudou et des environs pour mettre en scène son clip. Jérémie chante aussi au Théâtre Royal, danse dans un garage de Quaregnon…

"Je suis toujours sur des timings complètement fous. Ici, c’était une vingtaine de jours pour tout produire, réaliser, monter… Pour tout mettre en œuvre, j’essaie d’amener tout le monde à Mons, où j’ai mes repères pour que ça fonctionne plus vite. À Mons, je ne mets pas des heures à trouver une place pour tourner un plan." Mehdi peut également compter sur un réseau de personnes clés avec qui il peut collaborer. "Il y a énormément de potentiel à mettre en avant ici."

La voiture Lincoln, élément central du clip, a été trouvée chez American District à Mons, tandis que des menuisiers montois ont construit la paroi qui transforme le véhicule en confessionnal. "Ça a vraiment été à flux tendu, mais c’est rendu possible grâce à ce tissu local avec lequel j’adore travailler. On se sent très soutenu et dès qu’on a une demande, quelqu’un arrive rapidement avec une solution."

En un jour de tournage et trois jours de montage, l’affaire était dans le sac. Le clip, modèle de circuit court réalisé dans un rayon de 10 km, s’offre désormais aux millions d’amateurs de l’Eurovision et est à ce jour le travail au potentiel de retentissement le plus important pour le réalisateur montois. "Universal m’a permis de placer ‘directed by Mehdi Semoulin’au début du clip." Sans doute sa plus belle carte de visite à ce jour.