La jeune garde sait que ce sera dur

Saint-Mard aborde son retour en P1 dans le rôle du petit Poucet. Philippe Gomrée, le T1, compte notamment sur sa jeune classe.

Daniel Jonette
La jeune garde sait que ce sera dur
Saint-Mard 2020-2021. En haut: Philippe Gomrée (T1), Thomas Thilmant, Enguerran Sartelet, Robin Foulon, Nolan Coso, Luc Mangabu, Simon Discret, Elton Sukiqi, Dimitri Bartnik, Antoine Hostelet, Maël Herman. En bas: Florian Foulon, Léo Schmitz, ... ©ÉdA – 50833731411

Une montée qu’ils n’ont pu fêter, une campagne de recrutement compliquée, un départ qui sera difficile à faire oublier et des résultats en préparation pour le moins mitigés: 35 ans après sa dernière apparition en P1, Saint-Mard n’aborde pas dans les meilleures conditions son retour parmi l’élite provinciale. Les Bleus, c’est une évidence, entameront cette campagne dans le rôle du petit Poucet. En recrutant quatre éléments qui, l’an passé, ont porté les couleurs d’un inconsistant Saint-Léger, le club du président Mullenders a même accentué un peu plus encore la tendance. Qu’il espère évidemment infirmer en championnat. Avec des arguments que les Canaris, eux, n’avaient pas l’an passé. Comme ce bon vivier de jeunes dans lequel peut puiser le T1 Philippe Gomrée, en place depuis près de 8 ans au stade des Fusillés.