«Mal à l’aise avec cette situation privilégiée»

Malgré la pandémie de coronavirus, Julien Watrin a obtenu l’autorisation, comme quelques autres sportifs au statut d’élite, de s’entraîner au nouveau centre sportif de Louvain-la-Neuve.

D.J.

«Toutes les précautions sont prises, dit-il. On doit prévenir quand on vient, le nombre est très restreint. Quand j’y vais, nous sommes trois au maximum, avec Robin Vanderbemden et François Gourmet, mon entraîneur. Les engins de musculation sont désinfectés très régulièrement et il y a du gel hydroalcoolique à plusieurs endroits. Mais je dois vous avouer que je suis un peu mal à l’aise avec cette situation privilégiée. Je peux encore bénéficier de bonnes conditions d’entraînement là où d’autres doivent malheureusement se contenter d’exercices à la maison et je ne me sens pas très bien par rapport à ça. Du coup, j’ai plus de mal à m’investir pleinement dans mes entraînements. Mentalement, c’est compliqué. On va voir comment cette situation va évoluer désormais.»