Contrat Rivière face aux «invasives»

Partenaire du Parc naturel de Gaume face à «l’invasion» de la Renouée du Japon, Celine Zintz, coordinatrice du Contrat de Rivière Semois-Chiers, a tenu à détailler l’action continue de son ASBL contre trois plantes invasives.

«Le Contrat de Rivière participe depuis plusieurs années à la gestion de 3 plantes invasives présentes dans notre sous-bassin (Berce du Caucase, Balsamine de l’Himalaya et Renouée du Japon). Par exemple à Châtillon, nous procédons à une technique de lutte contre la renouée avec la commune de Saint-Léger (fauchage + bâche + couche de terre). À la demande de communes ou de privés nous allons arracher les Berces du Caucase, celles-ci pouvant provoquer de graves brûlures. Nous effectuons également l’arrachage de la Balsamine de l’Himalaya le long de certains cours d’eau. Quant à ce projet de plantation de clématites pour lutter contre la renouée il s’intègre s’intégrait parfaitement à ce que l’on fait déjà avec les communes, SPW-DGO3-Cellules Invasives, DNF.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.