Un printemps musical et transfrontalier

Tel le Phénix, et grâce au Lions Club Laclaireau, le philharmonique de la Lorraine gaumaise aborde une nouvelle vie transfrontalière.

Georges VAN DEN ENDE
Un printemps musical et transfrontalier
orchestre philhy. transfront transfronttn ©ÉdA

Le samedi 30 avril, un trio de compositeurs baroques d'exception a rendez-vous en l'église de Chenois avec les trois douzaines de musiciens amateurs talentueux et quelques chefs de pupitres. Trois douzaines de musiciens qui forment la «nouvelle version» de l'OPLG, l'Orchestre philharmonique de la Lorraine Gaumaise.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...