Salmchâteau : trente mois pour le braqueur de la boulangerie

Le copain du premier prévenu est considéré comme coauteur. Au contraire des dires du duo.

Sébastien Étienne
 En manque d’argent pour ses stupéfiants, le prévenu a braqué une boulangerie tandis que son copain attendait.
En manque d’argent pour ses stupéfiants, le prévenu a braqué une boulangerie tandis que son copain attendait. ©AFP 

L’un n’avait pas l’étoffe d’un braqueur et l’autre affirmait ne pas avoir été au courant de ce qui valait à son copain de se retrouver cité devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau.