Modification budgétaire : l'incertitude plane à Vielsalm

Pas facile de se projeter dans l’avenir avec le contexte actuel. Exercice tenté par la majorité ce lundi lors de la modification budgétaire.

Jean-Michel BODELET
 De nouveaux projets sont inscrits au budget. Mais que réserve l’avenir? Question que se pose l’échevin Willem.
De nouveaux projets sont inscrits au budget. Mais que réserve l’avenir? Question que se pose l’échevin Willem. ©ÉdA Claudy Petit

Lorsque le conseiller Écolo Francois Rion (min.) annonce, ce lundi, que son groupe s’abstiendra lors du vote de la modification budgétaire, il justifie son choix en ces termes: "Rien ne nous heurte, rien ne nous choque mais nous devons nous prononcer sur des projets dont nous ne connaîtrons la pertinence que lorsqu’ils arriveront." L’échevin des finances Thibault Willem est d’accord, notant que c’est également le cas pour la majorité. Car s’il y a bien un mot qu’il faut retenir, c’est "incertitude." Terme conjugué à une quadrature du cercle: "Il faut composer avec la crisedes matériaux, le prix de l’énergie et l’augmentation du prix de la main-d’œuvre".