Des pions majeurs à remplacer

Après les départs ou arrêts de Meunier, Koenig et Giltaire, et avec Vaguet au but, Sibret doit trouver des solutions. Strepenne, de retour, peut sauver les meubles.

Th. L.
Des pions majeurs à remplacer
Ce Sibret new-look a un beau défi à relever cette saison. ©ÉdA

Depuis de nombreuses années, Sibret est la seule formation de football féminin à représenter la province de Luxembourg dans le championnat national. Mais les Ardennaises auront fort à faire pour se maintenir, cette saison, au vu d'un noyau qui a perdu des éléments importants. Ainsi, sans gardienne, c'est Mélissa Vaguet qui prendra les gants et quittera donc la zone défensive. Elle composait un duo avec Emmanuelle Giltaire, qui a préféré le calme de la P1, à Salm. Le coach Devahive doit donc trouver un nouveau duo axial, basé sur la nouvelle capitaine Lisa Dumont. On aurait pu croire que Sophie Strepenne, de retour du Standard, allait retrouver sa place dans la défense, mais elle privilégie un replacement en 10. Ce poste était occupé l'an dernier par Johanna Koenig, qui a aussi décidé de partir. Quant à Marie Meunier, elle s'était déjà beaucoup absentée au vu de ses blessures à répétition. On ne devrait pas la revoir sur les terrains. «Ces départs entraînent un grand vide, avoue le coach. En défense, il faut le temps de former une nouvelle arrière. Sophie constitue un plus, mais elle doit aussi trouver ses marques dans son nouveau rôle. Il faut qu'elle trouve des automatismes. Les premiers matches ont permis de voir qu'on devait travailler différents aspects, comme la reconstruction. » Des jeunes comme Bihain, Georges et Dequae frappent à présent à la porte de l'équipe avec un certain talent, mais il ne faut pas brûler les étapes. « Pour l'instant, je sens un manque de confiance dans le groupe. Elles doivent être conscientes de leur potentiel