Haesen cherche la petite étoile de l’an dernier

Battu par Sart, Chaumont pointe à six longueurs de son adversaire. Mais Rémy Haesen ne veut pas baisser les bras.

Loïc Menage
Haesen cherche la petite étoile de l’an dernier
Rémy Haesen préfère ne pas regarder le classement pour l’instant. «Car il n’est pas très beau», dit-il. ©ÉdA Mathieu Peltgen

Zéro sur six après avoir affronté Florenville et Sart. Dans sa position, douzième, Chaumont ne pouvait pas se permettre un tel bilan. Mais les deux défaites compliquent encore un peu plus la vie des Chaumontois. « Tant que ce n'est pas mathématique, il faut continuer à y croire, lance laconiquement Rémy Haesen. Six points de retard sur Sart? Honnêtement, je préfère ne pas regarder le classement vu qu'il n'est pas très beau (rires). Je me souviens juste que lors de ma première année à Montleban, tout le monde nous condamnait à dix matches de la fin. Et pourtant, nous avons su nous maintenir. Donc, je n'abandonnerai pas maintenant.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.