«Une prise de conscience»

Accroché à Nassogne, Chaumont compte quatre points de retard sur Florenville. « Autant dire qu’il faut gagner ce samedi, dit Jordan Schinckus.

L. M.

Nous avions partagé contre Florenville en Coupe. J’avais marqué deux buts, j’espère reproduire pareil exploit ce week-end. Florenville doit être une équipe un peu comme la nôtre. Après, ce sera Sart, Vaux et Freylange. Bref, il faut engranger dans les semaines à venir. L’absence de Déom? C’est évidemment une grosse perte. Lionel est toujours bon et il apporte le fighting spirit qu’il manque à certains.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.