« Ma fierté ? Les amis que je me suis faits »

En 100 jours, Jean-Hugues Gooris a parcouru 5 300 km. Presque une épopée quand on sait qu’à certains moments, il devait pousser, voire porter son vélo de 35 kg sur d’étroits chemins de randonnée.

M.F.
« Ma fierté ? Les amis que je me suis faits »
Jean-Hugues Gooris dans les Hautes Alpes françaises (Photo J-H Gooris).jpg ©J-H Gooris

«Chaque fois que c’était très dur, quelqu’un arrivait pour m’aider, raconte-t-il. Ce sont les rencontres qui ont fait ce voyage. C’était un peu comme un puzzle auquel chacun apportait sa pièce. En faisant confiance, tout vient à point.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.