Un quart de siècle de feu à Sibret

L’Amitié sibrétoise a organisé son 25e grand feu, devenu carnaval nocturne cette année. Près de vingt chars et des fêtards en nombre.

Thierry LEFEVRE
Un quart de siècle de feu à Sibret
carnaval à Sibret ©ÉdA

Une vingtaine de groupes et dès lors de chars plus colorés les uns que les autres, le cortège du grand feu de Sibret (Vaux-sur-Sûre) a encore passé un palier cette année en prenant la dénomination de «carnaval nocturne». Samedi en fin d’après-midi, l’hiver n’avait pas encore compris qu’il devait laisser place au printemps. Les participants n’ont en effet pas été gâtés avec quelques giboulées, un froid de canard, mais une volonté de tous de réchauffer les villageois. Habitants des hameaux voisins qui ne sortent sur leur char que pour cette animation, ou groupements folkloriques plus habitués ou même les scouts locaux, tous avaient vraiment l’envie de mettre le feu dans les rues avec une sono qui crachait les décibels, des petits remontants pour les petits et les grands et surtout une grande volonté de partager leur bonne humeur. Le circuit étant raccourci, ils pouvaient d’ailleurs donner le paquet pour remonter le village en direction du grand feu.