La receveuse pensionnée

«Je tiens, une fois n’est pas coutume, mais elle le mérite amplement, à mettre à l’honneur ce soir une personne qui m’est et nous est très chère, a lancé le bourgmestre en fin de discours.

La receveuse pensionnée
Voeux Vss ©EdA

Elle a commencé à travailler à Vaux-sur-Sûre en 1998. Soit quelques mois après moi. Si j’ai eu l’occasion de pouvoir travailler en étroite collaboration avec elle pendant quelques années, j’ai également eu la joie de pouvoir travailler avec elle en ma qualité de responsable des finances de notre commune, et ce, pendant plus de 14 ans. Je peux maintenant affirmer qu’elle est devenue une amie. Je vous invite à féliciter notre receveuse, nouvellement pensionnée, Brigitte Agnessen.» Pour l’occasion, Yves Besseling avait même préparé une petite chanson. Il a revisité un de ses titres préférés, Il changeait la vie, de Jean-Jacques Goldman.