Petitvoir joue mal, mais gagne

«Quand l’adversaire est plus fort, il n’y a rien à faire, constate Francis Rigaux, le président local. Oui, ils sont plus forts qu’a l’aller, on voit que la sauce a pris. » Cela commence dès la 11’, avec un arrêt d’Hauferlin devant Brundseaux. Une minute plus tard, Godenir profite d’une passe en retrait pour ouvrir la marque (0-1). Pougin et Laurent essayent d’égaliser sur coup franc, en vain. Namoussart frôle l’auto-goal à la demi-heure, mais la balle trouve le poteau. Peu importe pour les visiteurs, puisqu’à la 43’, Damien sert Brundseaux (0-2). Cinq minutes après la pause, Déom est accroché dans le rectangle et Brundseaux convertit le penalty (0-3). Hauferlin sauve les meubles à la 56’, face à Déom, mais ne peut rien, ensuite, face à Dusseldorf et Godenir (0-5).

X.C.
Petitvoir joue mal, mais gagne
PIIIB résumé ©ÉdA

Namoussart 0 – Léglise 5