Saint-Vincent : clémence du tribunal envers un conducteur contrôlé avec 2,16g à 10h du matin

Le tribunal a fait preuve de mansuétude vis-à-vis d’une situation exceptionnelle, qui ne peut plus se reproduire.

CVH
Excès de vitesse, alcool au volant: "Les habitués, on en a un paquet", tonne un magistrat (© Bernard Demoulin)
Photo prétexte. ©© Bernard Demoulin

Me Frédéric Gavroy avait joué sur la corde sensible pour demander la bienveillance du tribunal correctionnel d'Arlon quant à une condamnation en première instance. "Le casier judiciaire de mon client est vierge depuis plus de 50 ans, plaide l’avocat. Il reconnaît son erreur, mais c’est un fait isolé. À 78 ans, il venait de perdre son épouse, malade et fortement handicapée, dont il s’occupait jour et nuit. Il s’est retrouvé seul et déprimé. Il a eu le tort de noyer son chagrin dans l’alcool. La sanction va l’empêcher de prendre sa voiture pour aller faire ses courses, voir ses petits-enfants ou chercher ses médicaments à la pharmacie. Je vous demande de lui accorder la suspension du prononcé."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...