Désacraliser une église, cela ne se fait pas du jour au lendemain

Le chanoine Jean-Marie Huet fait le tour des dossiers de désacralisation. Il parle de désaffectation des églises. Le point.

Philippe Carrozza
Désacraliser une église, cela ne se fait pas du jour au lendemain
Le chanoine Jean-Marie Huet. ©ÉdA – 302156985047

Le chanoine Jean-Marie Huet explique que pour désaffecter – il préfère ce verbe à «désacraliser» – un édifice religieux, cela ne se fait pas du jour au lendemain ou sur un coup de tête (lire ci-contre). Pour lui, «c'est toute une équipe qui travaille et qui se déplace sur les lieux pour faire une véritable enquête approfondie».