La Protection civile divise les conseillers

la restructuration de la Protection civile révèle le clivage politique entre les conseillers apparentés au MR et les autres tendances politiques.

Michel LATINE
La Protection civile divise les conseillers
La Protection civile n’aura pas la même efficacité en Luxembourg si on ferme son unité de Libramont ©ÉdA – 204011044544

Généralement, l'adoption d'une motion portant sur une problématique régionale ne souffre d'aucune opposition. Ce mardi soir, la motion proposée par le collège tellinois concernant la restructuration de la Protection civile, même si elle a été finalement adoptée de justesse, a connu un tout autre scénario. Au nom de la minorité, Françoise Boeve a contré les arguments de la motion par un communiqué issu du MR Luxembourg. «En politique, on peut faire de la politique. On peut aussi faire de la gestion. on doit, en tout cas être précis», annonce d'emblée la chef de file de la minorité. Et de continuer: «L'esprit (de la refonte de la Protection civile) est d'accroître les services de la première ligne en l'équipant de matériel et du staff nécessaire et d'apporter un soutien de seconde ligne. Pour les missions spécialisées et de longue durée, la Protection civile aura besoin de 313 ETP, contre 476 actuellement. Il n'y a aucune volonté de faire des économies sur le dos de la sécurité et du service au citoyen», précise encore Françoise Boeve. Le bourgmestre Jean-Pierre Magnette précise que dans la première phase de la réforme des services de secours, la commune de Tellin a déjà vu sa note augmenter considérablement, contrairement à ce qui avait été dit initialement! Aucun débat n'a eu leu, le président de la séance Jean-Pierre Magnette (en l'absence d'Olivier Dulon), considérant que le débat n'apporterait aucun élément probant. La motion est finalement acquise par cinq voix favorables, contre quatre non (Françoise Boeve, Isabelle Lecomte, Natacha Rossignol et Thierry Martin). Notons que la conseillère Charlier était également excusée.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.