«Avec Olivier, on a tiré le gros lot»

Président du comité provincial, Michel Forget est bien entendu fier de voir un de nos représentants accéder au poste de président de l’AIF.

«Avec Olivier, on a tiré le gros lot»
Michel Forget serait contrarié de perdre Olivier Dulon au comité provincial. ©- EDA Loïc Ménagé

«C’est une grande première pour la province, se félicite Michel Forget. Mais bon, les possibilités n’ont pas toujours été nombreuses non plus, étant donné qu’Albert Daffe est resté longtemps dans ses fonctions. En soi, l’AIF n’a connu que deux présidents. Olivier sera le troisième.» Michel Forget le sait, son compatriote va devoir retrousser ses manches car le boulot est énorme. « Mais je suis persuadé qu’Olivier a toutes les qualités et toutes les capacités pour le faire, glisse le président du CP. C’est quelqu’un de très calme, qui sait prendre le temps d’écouter les gens et d’analyser les différentes options. Olivier est un homme de dialogue et c’est important. Pour moi, ce ne sera pas une révolution à l’AIF, mais bien une évolution.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.