Quatre points de forage d’essai identifiés

Quatre lieux ont été identifiés pour forer et espérer trouver des compléments en eau potable. Le patrimoine campanaire en voie de conservation.

Michel LATINE

Les circonstances météorologiques et la surconsommation d'eau durant les vacances d'hiver posent problème pour alimenter le réservoir de 400 m3, situé sur la route des Crêtes à Tellin. «Nous poursuivons les investigations pour détecter des lieux intéressants à sonder. Après l'échec d'un premier forage, deux sourciers, à des moments différents, confirment une série d'endroits où la présence d'eau potable est supposée intéressante», précise Francis Allen, l'échevin des Travaux. Et du chef des travaux, Pascal Petit, d'expliquer les recherches toutes contemporaines (de ce jour, aussi) menées dans les forêts communales: «Les sourciers cherchent, dans des formations géologiques autres que celles du premier forage. Conjointement (mais à des moments différents), ils confirment, dans un premier temps trois points intéressants – lieu-dit «Hambai», situés grosso modo à proximité de la ligne de chemin de fer (Namur-Arlon). Le gros problème, même s'il y a de l'eau, ce sera d'amener l'électricité pour alimenter la pompe.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.