L’ombre du village de la cloche

Probablement, active dès 1832, la fonderie Causard a été productive jusqu’en 1970. Cette famille de Haute-Marne s’est donc établie à Tellin, deux ans après l’indépendance de la Belgique.

Michel LATINE
L’ombre du village de la cloche
©EdA

Charles (Ier ) Causard effectue sa première coulée dans le village famennois le 14 juin: une cloche de 806 livres et trois-quarts. Dans la filiation Causard, ce sont Sidonie et Marie, deux nièces de Charles, le fondateur de la fonderie tellinoise, qui héritent, en 1900, des actifs de l’outil industriel. Sidonie s’en ira gérer Colmar, Marie reprend la direction de Tellin. Un an plus tard, elle épouse Georges Slégers. De cette union et des quatre fils, seul Georges devient fondeur. Connu sous le patronyme de Georges II Slégers, il perpétue la tradition vieille d’un siècle.