Et de neuf pour Vandewauver !

Hier, le rallye de la Famenne a encore connu un beau succès de foule. Vandewauver y a signé son neuvième succès.

Jean-Marc Schonne
Et de neuf pour Vandewauver !
12035810 ©© EDA

Jea n-Pierre Vandewauver, associé à Guy Hérion, a remis les pendules à l'heure.

Il s'est imposé pour la neuvième fois au Rallye de la Famenne. Un rallye qui a connu un très gros succès de foule, malgré la suppression des étapes du Gerny.

Dès samedi, tous les amateurs de sport automobile étaient déjà sur le pont pour apprécier les bolides qui le lendemain allaient s'élancer de la Ferme de la Vieille Cense de Marloie. Reluisants, les véhicules étaient présentés, et pilotes, copilotes et spectateurs se pressaient déjà pour évaluer les chances de chacun et les pièges du parcours.

Dimanche matin, les choses sérieuses débutaient et, dès huit heures, les premiers véhicules s'élançaient pour trois boucles. Pour les derniers, il fallait néanmoins attendre 11 h 15 pour redécouvrir les différentes spéciales.

Dès la première boucle, les favoris affichaient leurs prétentions. Jean-Pierre Vandewauver-Guy Hérion alignaient les cinq premiers chronos sur les cinq spéciales. Mais, seules sept petites secondes les séparaient de leurs poursuivants : David Bonjean-Harry Hérion. Harry allait-il pouvoir rivaliser avec son père ?

L'écart était en tout cas déjà creusé avec un peloton emmené par Olivier Collard-Xavier Portier (à 1'10'') et Jordan Scaillet-William Mergny (à 1'43'').

Lors de la deuxième boucle, les éléments climatiques allaient jouer leur rôle. Quelques gouttes par ci, une petite averse par là allaient changer la donne. Bonjean se trouvait reléguer à 2'27'' et Collard à 2'39''.

La bataille dans la troisième boucle semblait déjà étouffée d'autant que dans la foulée vu le retard pris dans le timing de l'épreuve, les deux dernières spéciales (Tellin et Lesterny) étaient annulées.

Cette situation ne devait toutefois pas jouer sur le classement final car, en fin de parcours, Bonjean et Hérion étaient mis hors course pour un remorquage illégal dans la fin de la deuxième boucle.

Cette mise hors course permettait à Olivier Collard de prendre une belle deuxième place.

Dans les classements annexes, on remarquera également de très belles prestations de Patrick Grignet et de Jean-François Nizet.