Tenneville sous la guillotine

Quatre équipes restent concernées par le dernier siège éjectable. Du quatuor, c'est Tenneville qui semble le plus mal embarqué.

Mathieu Peltgen

Orgeo , Grandvoir, Tenneville, Tellin. À laquelle de ces quatre formations reviendra le troisième siège de descendant ? Pour l'heure, les deux promus semblent en ballottage favorable. Les Orgeotois comptent un point, mais aussi une victoire de plus que Tenneville. Les Cerfs de Grandvoir, eux, sont à égalité avec les Tennevillois, mais ils ont glané sept succès, pour six aux hommes de Freddy Laurent.

Si Tenneville ne l'emporte pas à Bouillon dimanche, Orgeo est donc certain de prolonger son bail en deuxième provinciale. Quant aux Grandvauriens, ils poursuivront l'aventure dans l'antichambre à condition de signer, à Ochamps, un résultat au moins aussi bon que celui de Tenneville au pied du château. Si Tenneville s'incline dimanche, Grandvoir sera donc automatiquement sauvé.

Reste alors Tellin, dont le compteur affiche 24 points, soit trois de moins que Tenneville et Grandvoir. Mais les Rossoneri doivent encore disputer deux rencontres, dont une de rattrapage face à Opont, une lanterne rouge qui reste sur seize revers consécutifs. Ce match en retard est programmé le 16 mai, soit une semaine après la clôture du championnat. Si bien qu'un seul cas de figure permettrait à toutes les équipes concernées par la descente d'être fixées sur leur sort dès ce week-end. À savoir un succès de Tellin à Nassogne couplé à une défaite de Tenneville à Bouillon. Le cas échéant, Tenneville serait assuré de terminer antépénultième. Et descendrait donc en P3, à moins d'un sauvetage du Lorrain en promotion, auquel cas Tenneville deviendrait barragiste. Sacré imbroglio.

Pour résumer la situation, on écrira que Marc Leemans et sa bande sont condamnés à l'exploit. Ils devront ramener quelque chose de leur déplacement au pied du château. Ce qui s'annonce compliqué, dès lors que les champions entendent conserver leur brevet d'invincibilité. « L'an passé, nous avions sauvé notre peau en écartant La Roche lors de la dernière journée, se rappelle Marc Leemans, le portier de Tenneville. Mais cette fois, il faudra un véritable miracle pour se maintenir. Grandvoir doit se rendre à Ochamps, qui est assuré de la deuxième place et Orgeo rendra visite à Compogne, qui terminera troisième quoi qu'il arrive. Autant dire que nos chances sont réduites. À moins d'un maintien du Lorrain ou d'un coup de pouce d'Opont, face à Tellin, on se retrouvera dans l'ascenseur. » Et Marc Leemans ne pourra même pas aider Tenneville dans sa quête d'exploit en terres bouillonnaises, puisqu'il sera suspendu pour cet ultime débat. Le gardien des Bleus est néanmoins certain d'évoluer en P2 la saison prochaine, puisqu'il rejoindra La Roche cet été.

Un dernier défi, à bientôt 33 ans, après neuf saisons passées au stade Jean-Claude Genin. Reste à voir s'il quittera les Bleus par la grande ou la petite porte.