Kasper Verloove, un véritable revenant

Victime d’une grave chute à vélo à 15 ans, après avoir notamment été champion national de cross, le Chestrolais s’est offert trois podiums en dix jours.

Benoît GUEUNING
 Enfin épargné par les blessures, Kasper Verloove collectionne depuis lors les podiums et succès.
Enfin épargné par les blessures, Kasper Verloove collectionne depuis lors les podiums et succès. ©éda

Deuxième de la corrida de Rochefort sur 5 km, vainqueur de la course relais de Neuchâteau avec ses équipiers du Batifer (Geoffrey Lallemand, Damien Evrard et Arnaud Rigaux) et deuxième du 7 km de la Rossignol Run, Kasper Verloove est monté sur trois podiums en autant de courses disputées en 10 jours à peine. "Je ne devais pas prendre part à cette Rossignol Run, confie le Chestrolais. Mais deux jours plus tôt à Neufchâteau, où je faisais équipe avec des traileurs, Geoffrey Lallemand m’a demandé si j’avais déjà fait un trail. Je lui ai répondu que non. En rentrant chez moi, j’ai regardé le calendrier, je suis tombé sur la Rossignol Run. Où je me suis vite isolé en tête avec le futur vainqueur (NDLR: Valentin Grégoire) . Mais il y avait énormément de boue. Or, je n’ai qu’une paire de baskets, à semelle lisse. Dès le premier tronçon boueux, je patinais dans tous les sens. J’ai dû le laisser partir."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...