Jean-Sébastien Legros est entré dans l’histoire du foot luxembourgeois

Nommé à la tête de Seraing fin octobre, le Salmien Jean-Sébastien Legros est le tout premier Luxembourgeois à gagner un match en tant qu’entraîneur principal en Division 1 belge.

Interview : Daniel Jonette
 Jean-Sébastien Legros, T1 de Seraing depuis trois mois.
Jean-Sébastien Legros, T1 de Seraing depuis trois mois. ©Photo News

Certes, il y a bien eu Michel Renquin en D1 suisse, Sébastien Grandjean, Pascal Carzaniga, Jean-Pierre Grandjean ou Francis Angonèse en D1 grand-ducale. Mais avant Jean-Sébastien Legros, nommé fin octobre à la tête de Seraing, aucun entraîneur originaire de la province de Luxembourg, n’était parvenu à remporter un match en tant qu’entraîneur principal d’une équipe de l’élite belge. Certes, le Martelangeois Étienne Delangre a-t-il officié à la tête des Zèbres de Charleroi au début de la saison 2002-2003, mais les onze rencontres qui ont précédé son limogeage se sont soldées par des défaites (7) ou des partages (4). Originaire de Grand-Halleux, Jean-Sébastien Legros, qui fêtera ses 42 ans en février, est donc entré dans l’histoire du football luxembourgeois lorsque ses Métallos ont pris la mesure d’Ostende le 7 janvier dernier. Nous l’avons rencontré au lendemain d’un derby face au Standard disputé dans des conditions dantesques.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...