Ousmane Sow (Durbuy): « On va bouger, on va sortir les preuves très prochainement » (vidéo)

Ousmane Sow, l’homme aux multiples casquettes à Durbuy, a réagi suite aux incidents lors de la rencontre à Libramont. Et il ne va pas se laisser faire.

J.R.; M.G.

Mercredi soir, Durbuy s’est incliné 1-2 contre Habaya-la-Neuve tout en délivrant une bonne prestation. La rencontre s’est disputée dans un excellent état d’esprit après les incidents survenus lors du match samedi à Libramont. Ousmane Sow est revenu sur ces faits qu’il qualifie de "racistes".

" J’ai laissé passer beaucoup de choses. Mais on va bouger. Nous allons monter les images, extraire les sons pour montrer la preuve qu’on ne ment pas. On organisera une conférence de presse prochainement pour en parler. On va tout montrer. Puis voir avec nos avocats de quelle manière on peut agir. Quand je dis que je peux faire disparaître le club de Libramont, attention, certaines personnes peuvent juridiquement partir, vraiment. Ceux qui ont insulté, ceux qui veulent nous exclure. On va montrer qu’avec les lois, on va pouvoir se défendre. "

Ousmane Sow affirme ne pas être présent sur les réseaux sociaux, mais a été mis au courant de ce qui se disait sur son club. "On doit disparaître, on n’a rien à faire dans le foot. Mais on a aucun souci avec les adversaires, les entraîneurs non plus. Faites un sondage pour voir. Ce qu’on veut, donner la quatrième, cinquième chance à des joueurs qui sont bloqués en France. On veut faire progresser des joueurs."

Durbuy est actuellement dernier de D3 et file tout droit vers la P1. Pas de quoi remettre en cause le projet pour Ousmane Sow.

"J’ai croisé un joueur de Longlier, je lui dis qu’on arrivait. La D3, c’est bien, mais le championnat de P1 permet aussi de s’affirmer. Nous sommes dans la province de Luxembourg, mais si on ne veut plus de nous, il faut le dire et on essayera de trouver une solution."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...