42 dimanches d’allures libres de Gaume

Le challenge reprendra ses droits le 22 janvier, avec la Doyenne. Sur les 42 manches, 39 restent inchangées. Il faudra courir 15 fois pour être classé.

Benoît GUEUNING
 Les amoureux des allures libres de Gaume ont hâte d’épingler un premier dossard en 2023, sur la Doyenne, trois ans après la dernière édition de celle-ci.
Les amoureux des allures libres de Gaume ont hâte d’épingler un premier dossard en 2023, sur la Doyenne, trois ans après la dernière édition de celle-ci. ©Pierre Baar

Les plus fidèles des allures libres de Gaume n’auront guère le temps cette année de faire autre chose que courir, à partir du 22 janvier.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...