Geoffrey Rausch en cyclo-cross : « Les spectateurs qui crient, j’en frissonne encore »

Six courses en neuf jours, dont une première avec Wout van Aert. De quoi booster Geoffrey Rausch pour le national de Lokeren.

F. C.
 Geoffrey Rausch n’a pas ménagé ses efforts pour arriver en forme au championnat de Belgique.
Geoffrey Rausch n’a pas ménagé ses efforts pour arriver en forme au championnat de Belgique. ©- 

Pari tenu pour Geoffrey Rausch et son entourage. Le Métallo a conclu samedi à Gullegem une série de six courses entamée le 30 décembre à Kerniel. Six épreuves en neuf jours. Du jamais vu pour l’Athusien de dix-neuf ans. "C’était compliqué sur la fin, dit-il. Surtout pour papy, qui aspirait à retrouver son lit (rire). Sportivement parlant, je ne garderai pas un souvenir impérissable de Gullegem, mais le lieu restera tout de même à jamais gravé dans ma tête. C’est la première fois que je me retrouvais dans la même course que Wout van Aert."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...