Olivier Jacob a retrouvé le sou rire à Neuvillers

Olivier Jacob, qui a officié comme entraîneur à Namoussart, club dans lequel il a réalisé de l’excellent travail, avait à cœur de réitérer pareil cheminement avec le club de son village, Warmifontaine. Toutefois, rien ne s’est passé comme prévu, à tel point qu’il a pris la décision de démissionner à l’aube du championnat.

Raphaël Plainchamp
 Olivier Jacob est satisfait de son choix d’avoir rejoint Neuvillers B.
Olivier Jacob est satisfait de son choix d’avoir rejoint Neuvillers B.

"Je me suis trompé en revenant coacher à Warmifontaine en doublure (NDLR: duo de T1 avec Rodolphe Leclère), j’ai rapidement découvert qu’une partie du groupe ne voulait pas changer ses habitudes de la saison dernière qui fût pourtant mauvaise, j’étais venu pour apporter du changement mais le club n’en a pas voulu. Force est de constater que je n’avais plus rien à y faire. J’ai nourri cependant des regrets pour les 4 joueurs à qui j’ai demandé de venir avec moi. Toujours est-il que la page est désormais tournée pour moi."