Mathieu Louis, de l’enfer au bronze mondial

Mathieu Louis aura goûté à toutes les couleurs de l’arc-en-ciel cette saison. Alors qu’il pétait la forme, le Tintignolais a d’abord collectionné les mésaventures. Aux championnats francophones de cross-duathlon à Charleroi, alors qu’il était 2e, derrière un athlète flamand et donc virtuellement champion, il a été contraint à l’abandon sur ennui mécanique. Ensuite à l’XTerra Belgium, à Namur, la victoire en 35-39 ans lui a échappé à 300 m de l’arrivée, quand un concurrent a fondu sur lui et l’a dépassé. Puis à l’XTerra France, qu’il a jadis remporté deux fois, il a fini 6e, en 35-39 ans toujours, après avoir un moment mené la course à vélo, avant d’être victime d’un coup de chaleur.

Benoît GUEUNING
 Inconscient sur le bitume le 10 juillet, avec des dents cassées, Mathieu Louis, Mathieu Louis a su vite se relever. Et comment!
Inconscient sur le bitume le 10 juillet, avec des dents cassées, Mathieu Louis, Mathieu Louis a su vite se relever. Et comment!

Mais tout cela n’était encore rien jusqu’au 10 juillet, quand le sociétaire du CCC Tri est resté cloué plusieurs minutes au sol lors du cross-duathlon de Clervaux (Grand-Duché), inconscient et avec trois dents cassées, après une touchette avec un autre coureur.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.