Christian Bracconi, coach de Virton: « Je ne démissionnerai pas »

Nettement battu au Beerschot, l’Excelsior Virton est dernier en D1 B. Mais son coach s’accroche à certaines certitudes.

D. J.
 Christian Bracconi et les Virtonais ont encore vécu une difficile soirée.
Christian Bracconi et les Virtonais ont encore vécu une difficile soirée. ©BELGA

"Allez, faites-vous plaisir, messieurs !" Malgré l’ampleur du score, Christian Bracconi conservait une note d’humour à l’heure de commenter cette nouvelle défaite (la plus nette cette saison) et ce terrible 2 sur 24 qui renvoie sa formation tout en bas de tableau, dépassée par Genk au nombre de victoires. "On livre une très bonne première période, résumait le Corse. On a pu mettre en place ce qu’on voulait mettre en place. Il n’a manqué qu’un but. Après, on a trop subi à la reprise et le 1-0 a annoncé nos difficultés face à cette très bonne équipe qui, il faut le reconnaître, était plus forte. À 2-0, on lâche prise, psychologiquement et tactiquement. On se doutait que le Beerschot, sifflé par son public au repos, allait réagir et il fallait éviter cette pression, mais nous n’y sommes pas parvenus. Que faire à présent ? Travailler. Moi, je reste à disposition de la direction, des joueurs, du club. Notre première période représente ce que nous sommes capables de faire, j’ai vu des progrès et je persiste à penser que nous nous en sortirons, même si je sais que mon discours peut paraître redondant et rébarbatif. Mais quoi qu’il en soit, il n’y aura pas de démission de ma part."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.