Ils devront aller à la guerre comme Jonas Vinck

C’est face au Beerschot que Virton a entamé son peu glorieux 2/21. C’est chez ces mêmes Anversois que Jonas Vinck et ses équipiers espèrent inverser la tendance.

Interview: Daniel Jonette
 Jonas Vinck, manifestement, met aussi sa tête là où d’autres ne mettent pas le pied.
Jonas Vinck, manifestement, met aussi sa tête là où d’autres ne mettent pas le pied. ©BELGA 

Samedi, face à Deinze, Jonas Vinck, qui vient de fêter ses 27 ans, aura été l’un des seuls Virtonais à se livrer sans retenue durant 90 minutes. S’il est loin de faire partie des plus habiles manieurs de ballon du noyau, on ne pourra jamais reprocher un manque d’engagement au capitaine virtonais. Qui doit donc servir d’exemple à tout un groupe en quête de redressement.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.