« Ce n’est que du foot, personne n’est mort »

Après Delvaux, Schmitz et Lemma, c’est au tour d’Adam de rater un penalty pour Gouvy. Malédiction ?

Mathieu Peltgen
 Coup d’arrêt pour Antoine Adam et les Gouvions.
Coup d’arrêt pour Antoine Adam et les Gouvions. ©EdA Mathieu Peltgen

Et de cinq ! Éliminé aux tirs au but en Coupe de Belgique par Bercheux en 2020, puis par Messancy en 2021, Gouvy a déjà raté cinq penaltys cette saison. Au cours de l’exercice précédent, en D3, William Delvaux en avait déjà manqué deux dans le derby contre Habay et un dans le duel pour le maintien contre Wanze/Bas-Oha. Les Orangés sont-ils maudits ? "Je pensais justement avoir vaincu cette malédiction en ouvrant la marque dimanche sur notre premier penalty, répond Antoine Adam. J’ai donc décidé de prendre mes responsabilités sur le deuxième, dans les arrêts de jeu. Je prends le gardien à contre-pied, mais le ballon file à côté. Manque de lucidité, peut-être. J’étais dégoûté après le match, parce que ce raté nous coûte un point, mais comme William (Delvaux) , je relativise. Ce n’est que du foot, personne n’est mort."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.