Christian Bracconi après la défaite de Virton: "Ceux qui ne se sentent pas concernés peuvent rendre leur tablier"

L'entraîneur virtonais déplore le manque de combativité de certains en première période.

D. J.
Christian Bracconi après la défaite de Virton: "Ceux qui ne se sentent pas concernés peuvent rendre leur tablier"

Christian Bracconi ne pouvait que constater les dégâts à l’heure de commenter la 1re période livrée par ses troupes. "Poussive, craintive, commentait le T1 virtonais. Entre les lignes, cela manquait de mobilité. Certes, nous avons quand même eu des occasions, via Akhalaia, mais les actions adverses étaient plus abouties. Les changements opérés au repos ont amené quelque chose. Avec Souley notamment (NDLR: Anne), qui, lui, ne se cache jamais sur un terrain. Quoi qu’il se passe, il a aussi des objectifs personnels et c’est tout à son honneur. Peut-être que d’autres devraient en avoir davantage. J’attends en tout cas qu’ils se mettent au diapason. Quand certains joueurs ont du mal à composer avec la pression, cela risque de gangrener un peu le reste de l’équipe. J’avoue qu’il a fallu des propos assez durs au repos pour susciter une réaction. Les joueurs n’avaient plus rien à perdre, ils ont montré davantage, ont su faire reculer l’adversaire, se montrer plus pressants et je retiendrai au moins ça. On doit repartir sur ces bases de la 2e période. Tout le monde doit prendre conscience qu’il faut se battre du début à la fin du match pour arriver à quelque chose. Ceux qui ne se sentent pas concernés par l’avenir de l’équipe peuvent rendre leur tablier. Maintenant, afficher de la combativité reste un strict minimum. Cela ne peut être suffisant."